Jason Miles & Ingrid Jensen - Kind of New

jason miles ingrid jensen kind of new

Whaling city sound

"You don't hear grooves and melodies much these days on the contemporary jazz scene, a vibrant culture that had its roots in the 1970's, with such artists as Miles Davis, Weather Report and the Crusaders... This is a shame. Because in the hands of the right musicians, those vintage grooves, that driving beat and electric tempo can roar. It makes you wonder why we haven't heard much from that musical neighborhood in some time"
Voilà ce qui a poussé le claviériste Jason Miles a gravé ce "Kind of New". Bien sûr, il serait incongru de demander à de jeunes musiciens de la scène contemporaine, comme Ambrose Akinmusire par exemple, de s'inscrire dans cette lignée du Miles de la période électrique ou de Weather Report. Par contre, dans cette optique, le choix de Jason Miles est parfaitement légitime. Dès ses débuts, il a admiré l'album "Bitches Brew"; en 1979, il enregistrait "Cosmopolitan" avec Michael Brecker puis, en 1986, rejoignait Miles pour les albums "Tutu" puis "Amandla" pour graver, un peu plus tard, "Celebrating the music of Weather Report".
Le choix de la trompettiste Ingrid Jensen est tout aussi judicieux, dans cette optique. Née en 1966, la Canadienne a étudié à Berklee avant de former son propre quintet, avec son époux Jon Wikan (albums "Spirals", "Nordic Connect", "At sea") et de rejoindre Global Noize, la formation de Jason miles en 2009.
Si trois très courts "interludes" sont enregistrés en duo (Interlude, Film Noir Interlude, Twilight Interlude), les autres plages font appel à différents solistes et différentes rythmiques.
Jay Rodriguez (ts, ss et bcl), Jeff Coffin (bs, ss) et Nir Felder (g) se joignent à Miles et Jensen, selon les plages. Grosso modo, quatre rythmiques se partagent la mise en place du groove: James Genus - Gene Lake, Jerry Brooks - Mike Clark, Amanda Ruzza - Jon Wikan, Adam Dom - Brian Dunne, auxquels se joignent, à certains moments, Cyro Baptista ou Jon Wikan aux percussions.
Jason Miles et Ingrid Jensen cosignent plusieurs compositions originales (The Faction of Cool à l'atmosphère planante, Super City, Seeing through the rain, Close to the action, Kats Eye au groove ^plus appuyé et la ballade Shirley dédiée à Shirley Horn, avec Fender Rhodes et clarinette basse). Le reste du répertoire est emprunté à Wayne Shorter (Sanctuary avec belle présence du ténor de Jay Rodriguez), Tom Harrell (Street Vibe joué à la trompette bouchée), et Michael Brecker (Ferrari avec intervention du saxophone soprano). A la trompette, Ingrid Jensen a une sonorité éclatante qui contraste avec la sonorité ouatée de la trompette bouchée (Super City, Ferrari, Kats Eye). Selon les plages, Jason Miles passe du piano au Fender (The faction of cool, Ferrari, Sanctuary) ou à l'orgue (Street Vibe) avec la même énergie, le meme sens du groove porté par le gros son de la guitare basse.
Un album qui ravira les passionnés de la période électrique de Miles et du groove de Weather Report.

Claude Loxhay

 


Logo

 

Upcoming

No current events.

 

clemenscom logofp

 

WerfrecordsLogo-300
werf-algemeen
vkh logo zwart


Special thanks to our photographers:

Henning Bolte
Cedric Craps
Christian Deblanc

Koen Deleu

Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn

Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Jacky Lepage

Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten
Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Guy van de Poel
Cees van de Ven
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

 

Henning Bolte
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Claude Loxhay
Herman te Loo
Iwein Van Malderen