José Bedeur & Charles Loos - Le jeune homme et la vie

bedeur loos 

Mogno

José Bedeur a d'abord étudié le violoncelle mais aussi la musique de chambre aux Conservatoires de Huy et Namur, avant de découvrir le jazz et la contrebasse, ce qui explique en partie sa sonorité: "La contrebasse avec laquelle je joue avec Charles aujourd'hui est une Française 3/4, do-sol-ré-la, le mi grave n'y sonnant pas bien, j'ai tout monté d'une quarte par rapport à la contrebasse normale" (interview réalisée par J.P. Goffin pour jazzaroundmag.com). En quelque 60 ans de carrière, le Hutois s'est frotté un peu à tous les styles. Après avoir fondé le Melody Swing Quartet, qui lui permettra de croiser le saxophoniste liégeois Raoul Faisant, il multipliera les rencontres, comme celle du pianiste Tete Montoliu en Espagne.
De retour à Liège, il forme, avec le pianiste Jean-Marie Troisfontaine et le batteur Tony Liégeois, un trio que l'on comparera à celui de Martial Solal et qui sera l'invité régulier du festival de Comblain dans les années '60 mais aussi d'Antibes. Par la suite, il se frottera au free jazz de manière épisodique .
C'est avec Charles Loos, en 1978, qu'il relance sa carrière. Il participera, par la suite, aux Métarythmes de l'Air, en compagnie du pianiste Christian Leroy et du clarinettiste Philippe Saucez, au carrefour entre musique improvisée, musique classique et contemporaine. Dernièrement, on l'a retrouvé au sein des Trois G, trio qui rassemble trois générations de musiciens hutois, le benjamin Guillaume Vierset à la guitare, l'aîné Sébastien Jadot au trombone et le doyen à la contrebasse, dans un répertoire de compositions originales.
Voici que sort "Le jeune homme et la vie" qui célèbre ses retrouvailles avec Charles Loos et ce lyrisme mélodique qui a fait merveille aux côtés de Steve Houben, Claude Maurane, Jean-Pierre Catoul (vl) ou de la flûtiste américaine Ali Ryerson, comme en trio avec Ricardo del Fra et Félix Simtaine.
Au répertoire, six thèmes de Charles, six de José et cette impro-compo Four times twenty divisée en trois parties. Une série de compositions mélodiques aux nombreuses dédicaces: dans le cas de José Bedeur, le mouvement pictural Cobra, le saxophoniste Michel Mainil (avec qui il joue en quartet) ou le pianiste Pirly Zurstrassen (qui a fait appel à lui pour son groupe H); dans le cas de Charles Loos, la chanteuse Natacha Wuyts (avec qui il a gravé "Nat") ou le guitariste Peter Hertmans (avec qui il joue au sein de Summer Residence avec Bernard Guyot).
De belles ballades de Charles avec un parfait équilibre entre piano et contrebasse très mélodiques (Le jeune homme et la vie, The hidden valley, Nat Queen Cool, A guitar hero), des blues (Le blues des vénérables, Crow blues avec un beau solo de contrebasse), des rythmes sautillants (A la rue, Bob bop), une alternance entre valse (Just a jazz waltz), gigue (Belge gigue) et rythme joyeusement reggae (Farinet reggae). Le tout avec une bonne dose de joie de vivre et de jeux de mots (M... montant pour Mainil montant, Nat Queen Cool).
Un bain de jouvence.

Claude Loxhay

 


Logo

 

Upcoming

No current events.

 

clemenscom logofp

 

WerfrecordsLogo-300
werf-algemeen
vkh logo zwart


Special thanks to our photographers:

Henning Bolte
Cedric Craps
Christian Deblanc

Koen Deleu

Ferdinand Dupuis-Panther
Anne Fishburn

Stefe Jiroflée
Jos L. Knaepen
Jacky Lepage

Nina Contini Melis
Arnold Reyngoudt
Willy Schuyten
Frank Tafuri
Jean-Pierre Tillaert
Guy van de Poel
Cees van de Ven
Marie-Anne Ver Eecke

Jan Vernieuwe

and to our writers:

 

Henning Bolte
Ferdinand Dupuis-Panther
Paul Godderis
Jean-Pierre Goffin
Claude Loxhay
Herman te Loo
Iwein Van Malderen